Accès abonnés Identifiant Mot de passe J’active mon accès pour la première fois Perte de vos identifiants?

Les objectifs de la politique de rémunération


Les axes de la politique de rémunération

La rémunération doit répondre à une combinaison de contraintes :
  • Compétitivité externe : attirer les meilleurs collaborateurs, retenir les plus performants d’entre eux
  • Équité interne : offrir des salaires équitables selon l’expérience et la performance
  • Équilibre financier : éviter une progression trop rapide de la masse salariale
Une politique salariale doit donc être un compromis entre :
  • les impératifs sociaux ;
  • les impératifs économiques ;
  • le souci de maintenir un bon climat social dans l’entreprise.
Les variables de pilotage de cette politique sont :
  • Le poste (emploi, fonction) : le salaire est d’abord proportionnel au niveau du poste ;
  • La capacité (performance) : le salaire est attaché à la personne et à l’évolution de ses compétences utiles ;
  • Le potentiel : le salaire dépend du pari que fait l’entreprise sur l’avenir professionnel du salarié.


Bon à savoir

Ces trois variables peuvent être mixées.


Les critères pour établir une politique de rémunération

Une politique de rémunération s'aborde sous différents angles qui impliquent la mise en œuvre d'outils différents. En effet, la rémunération doit être abordée sous l’angle social et sous l’angle économique.
  • La rémunération sous l'angle social
Sous l’angle social, la rémunération doit prendre en compte les éléments suivants :
  1. équité interne : existence d'une classification et d'une échelle des salaires ;
  2. récompense de la performance, du mérite : mise en œuvre de l'individualisation des salaires ;
  3. partage des bénéfices de l’entreprise : existence d'une formule de participation ;
  4.  implication des hommes : existence de systèmes de récompense de la performance d'équipe et de la performance individuelle (prime d'équipe, bonus, augmentations individuelles) ;
  5. climat social : implication dans des négociations annuelles ;
  6. gestion des carrières : mesure des capacités, analyse des potentiels.
  • La rémunération sous l'angle économique

Sous l’angle économique, la rémunération doit prendre en compte les éléments suivants :

  1.  fidélisation des salariés occupant des postes clés : suivi d'enquêtes de salaire pour s'assurer de l'équité externe ;
  2.  coût pour l'entreprise : pilotage et suivi de la masse salariale.


Avis du guide des salaires

Le salaire a aussi une autre fonction, plus subtile, comme contrepartie du travail effectué : c'est également une manifestation de la reconnaissance de l’entreprise pour le travail effectué.
On relie également salaire à motivation et implication des salariés.
Motivation, implication et reconnaissance obéissent à des facteurs complexes dont l’argent ne constitue pas le seul moteur. C'est pourquoi une politique salariale ne peut être déconnectée de la politique générale de l'entreprise dont ce n'est qu'un sous-ensemble.
 

Auteur

D. Lamuré, consultant RH, cabinet FPC.

© Éditions Législatives 2014