Le salaire de l'aide-comptable / assistant comptable

La fourchette de rémunération annuelle brute regroupant 80 % de l’échantillon pour l’aide-comptable se situe entre 21 130 et 33 220 euros.

Les missions de l'aide-comptable / assistant comptable

  • Effectue sur un ou plusieurs comptes des travaux de pointage, d’écritures, de ventilation en appliquant des directives précises, ce qui inclut :
    • l’imputation des données commerciales, financières ou industrielles ;
    • le suivi des fichiers, bordereaux, journaux et livres comptables ;
    • des opérations spécifiques comme le rapprochement bancaire ou des relances clients.
  • Dans un service chargé de l’ensemble de la comptabilité de l’entreprise, effectue des travaux sur un groupe de comptes (clients, fournisseurs, comptes bancaires…).
  • Selon la taille de l’entreprise, peut également être amené à effectuer des missions supports au service des ressources humaines (saisie et paiement de notes de frais, gestion des congés, etc.).
  • En plus de ses missions d’écriture, de pointage et de ventilation, doit être à même d’interpréter des résultats ou des écarts en application des règles comptables ou procédures internes (pour les traitements de paiements, l’enregistrement de factures, etc.).

Les caractéristiques de la fonction d'aide-comptable / assistant comptable

La fonction d’assistant contrôle de gestion exige une surveillance constante des indicateurs de gestion mis en place pour suivre l’activité de l’entreprise. Il est habilité à analyser les causes et les effets des écarts identifiés entre les objectifs et les réalisations : il tient informé le contrôleur de gestion dont il est l’assistant de ses conclusions. Cette fonction existe dès lors que la taille de l’entreprise est suffisamment grande pour justifier un découpage des activités du contrôle de gestion. Dans les entreprises plus PME, la fonction peut être associée à d’autres activités comme la comptabilité par exemple.

La formation d'aide-comptable / assistant comptable

Les formations à la fonction sont de niveau III à I (BTS, DUT, diplômes d’administration des entreprises, écoles supérieures de commerce ou de gestion). L’accès à la fonction est possible pour les jeunes diplômés qui ont une formation spécifique en comptabilité ou en gestion.